X
V

Ethics recrute

Rejoignez-nous !

Philosophie de la gouvernance concertante

A la recherche de tous les moyens pour accroître leurs performances, les organisations tirées par les enjeux économiques d’une croissance soutenue n’ont cessé de chercher des méthodes qui feraient des miracles sur leurs appareils productifs. Avec le renfort du déterminisme presque absolu hérité de notre système éducatif, ces méthodes sont déployées avec rigueur via des projets ou programmes transverses. Faut-il encore que l’organisation et son système hiérarchique originel ne se sentent pas menacés et en perçoivent l’intérêt et le retour sur investissement. La nouvelle méthode de management ne recevra le sésame de son déploiement qu’à l’aune de résultats probants. Diverses méthodes ont ainsi conquis bon nombre d’organisation de par le monde. Le Lean management et la méthode Agile font partie de celles qui ont probablement marqué les esprits. D’autres modèles de gouvernance ou de management comme l’holacratie, la sociocratie ou l’entreprise libérée tentent d’instaurer plus de transversalité dans les organisations en aplatissant leur système hiérarchique. Bien sûr, chacune ont leurs avantages et inconvénients et toutes, leurs supporters ou leurs détracteurs. A vrai dire, il y a toujours du bon à tirer de tout si rien n’est dogme.

La gouvernance concertante et « réseaunante » portée par le mouvement « The Good Company » adopte une approche holiste avec une considération centrale de l’Homme en tant qu’être penseur, responsable et bienveillant et qu’animal social, émotionnel et instinctif. Ses fondamentaux ne révèlent pas une structuration particulière de l’organisation cible. Ils s’assimilent plus à une approche philosophique d’introspection et de recherche de sens commun au cœur des organisations. Une façon d’interroger la collectivité ou la communauté sur sa raison d’être, son devenir commun, ses responsabilités et ses missions sociales et environnementales à l’échelle du tout. Avec ses 9 fondamentaux, l’humanisme et l’éthique sont les seuls invariants.

Cette approche transcende les méthodes en vogue, elle ne s’oppose à aucune. Son objectif est d’humaniser l’humanité en inspirant, rassemblant et soutenant les Hommes pour mieux vivre et agir ensemble. Cela se traduit dans l’organisation par :

  • Un travail introspectif des individus et du collectif,
  • Une quête de sens individuel et collectif,
  • Une culture de la concertation et du tout
  • Des processus agiles, des comités d’animation et des centres de résonance
  • Un comité de mission

La crise du COVID-19, oblige les organisations à repenser leur façon d’agir à l’échelle économique, sociale et environnementale. La tendance voudrait que le nouveau paradigme soit plus collaboratif et plus participatif pour œuvrer dans l’intérêt commun. Voilà pourquoi, la gouvernance concertante est une clé de réussite pour transformer profondément nos organisations et les territoires.

Le travail introspectif est un cheminement de pleine conscience sur la connaissance de soi, des autres, de la relation à l’autre et de l’esprit ouvert. Plusieurs outils accompagnent ce cheminement pour créer l’harmonie et la confiance : analyse de personnalité, coaching personnel et collectif, analyse de l’intelligence collective et émotionnelle, team building, méditation, exercices de créativité, découverte culturelle… Les leaderships créatif et d’inspiration, comme ceux d’entraînement des Hommes y trouvent des espaces inédits d’épanouissement et peuvent ainsi facilement se révéler. Les leaders positifs et décentrés y partagent facilement les idées que le collectif fait grandir et transforme en projets et actions opérationnelles.

La quête de sens individuel et collectif revient à la découverte d’une étoile et d’un désir commun. Comme une cause suprême exprimée avec les mêmes éléments de langage. Cette quête nécessite un véritable lâcher prise des Hommes de pouvoir jusqu’à ignorer la hiérarchie. Les Hommes de pensées entre en action souvent par cercle concentrique à partir des plus visionnaires. Les leaders d’inspiration se révèlent, découvrent cette étoile jusque là inaccessible et créent une dynamique d’entraînement avec des ambassadeurs. Plus l’étoile brillera, plus elle sera visible, plus elle sera désirée par tous, plus clair sera le chemin à parcourir par l’organisation qui y trouvera sa véritable raison d’être. Les outils utiles relèvent de la concertation et de l’animation de l’intelligence collective dans des espaces dépourvus des repères habituels des parties prenantes, de l’analyse stratégique…

La culture de la concertation et du tout permet de mobiliser, de concerner, d’acculturer aux enjeux de l’organisation l’ensemble des individus. Les espaces de concertation complémentaires et en résonance ouvrent la porte à la gouvernance concertante. Ce sont des espaces d’expression, de partage, de co-construction, de co-innovation où tous les sujets structurants de l’organisation sont abordés. De là émergent les programmes et les projets. Les outils nécessaires relèvent de la concertation et de l’animation de l’intelligence collective, de la communication et de l’événementiel, du design thinking…

Les processus agiles, les comités d’animation et les centres de résonance et de conquête incarnent le mode de fonctionnement de l’organisation concertante sans hiérarchie. Les premiers définissent la chaîne de valeur avec les rôles et les responsabilités, les comités multiformes dont la composition évolue au rythme de l’évolution de la stratégie de l’organisation animent et coordonnent les projets, les opérations et les missions et, les centres de résonance et de conquête renforcent le rayonnement et l’image de marque de l’organisation dans son écosystème. Les outils utiles correspondent à des techniques d’animation de réunions hyper agiles, à la cohésion d’équipe, à la gestion des émotions, au développement personnel, à la gouvernance de processus, à la gestion de tableaux de bord, à la gestion de projets…

Le comité de mission est un dispositif qui étend l’animation de l’organisation concertante à mission sociale et environnementale. Composé de parties prenantes internes et externes, il s’assure de la conformité de l’engagement de l’organisation dans ses missions sociales et environnementales pour le bien commun.

En tiers garant de confiance, ETHICS Group avec la synergie de ses offres spécialisées, sa culture, toutes ses singularités, son offre digitale Colidée, son tiers lieu Ethics Village et sa philosophie agit en leader d’inspiration pour accompagner toutes les organisations publiques et privées, de toutes tailles, qui souhaitent incarner ou s’adapter au monde d’après. Anticiper et innover sont une façon de gagner en agilité pour mieux vivre l’impermanence.

Le livre « La Bonne Compagnie » délivre les fondements de l’approche. Il est accompagné par divers livrets et éditos, comme celui-ci, qui en forgent l’esprit.

Le Simplicity Store délivre l’étendue de notre offre mais c’est au travers d’un échange que nous saurons co-construire l’offre qui correspond à votre culture, à votre métier, à votre marché et à votre ambition dans ce monde empli d’incertitudes que nous devons aborder avec conviction et optimisme pour incarner notre futur tel que nous voudrions le voir.