Pourquoi aborder la simplicité dans le sillage de la transformation de nos entreprises ?

Nous évoluons dans des systèmes qui sont de plus en plus compliqués à appréhender par tous les individus que nous sommes. Que ce soit le système économique et financier, le système social, le système politique… Bref, des systèmes qui se chevauchent, se complètent, se concurrencent. De nombreux systèmes qui interfèrent de manière directe ou indirecte pour constituer un tout qui est le fonctionnement de notre monde socioéconomique.
Ces systèmes constitués par l’homme ont, par ailleurs, une remarquable propension à compliquer ce qui pourrait être facile. L’homme est donc au cœur de cette construction systémique complexe mais il est aussi celui qui progressivement en perd le contrôle. En particulier, parce que ces systèmes sont sous des influences multiples qui dépassent l’individu. Il faut donc s’en remettre à un ensemble d’individus plus ou moins indépendants les uns des autres, avec parfois des intérêts divergents ou évoluant dans des sphères d’influence différentes.
C’est cet ensemble en expansion qui devrait garder le contrôle des systèmes eux-mêmes en expansion, des systèmes entropiques qui tendent vers le désordre. L’équilibre s’établit ensuite à partir des relations entre l’ordre, le désordre et l’organisation.

Nos entreprises et l’écosystème dans lequel elles évoluent n’échappent pas à ce principe de tendance vers le désordre. Peut-être pourrions-nous parler plus simplement de complexité grandissante ? Une complexité qui nécessite une transformation continue de nos entreprises. Nous comprenons dès lors très vite que, dans ce méandre de systèmes interconnectés qui nous dépasse à titre individuel et collectif, qui gagne en complexité, que chacun ait besoin de simplicité.
Une simplicité au service de l’homme, une simplicité qui amène de l’ordre, une simplicité qui rassure, une simplicité qui permet la mise sous contrôle des systèmes complexes, une simplicité qui « facilite» le développement, une simplicité épanouissante, une simplicité qui conduit à l’efficience, une simplicité qui permet le meilleur usage des systèmes complexes, une simplicité qui renforce l’excellence opérationnelle, une simplicité qui rapproche les hommes de leur environnement. Nos entreprises ont besoin de simplicité pour améliorer leur performance, pour atteindre l’excellence opérationnelle.

Cette dernière est aujourd’hui au cœur des conversations voire des préoccupations des dirigeants et managers des entreprises. Jamais la recherche de performance n’a eu autant d’écho. Ce n’est certes pas un phénomène de mode. Ce devrait être continu. Pour autant, il est aussi vrai que la conjoncture économique oriente les projecteurs vers la performance. Il faut faire toujours plus avec toujours moins de temps, de moyens… Les marges opérationnelles se réduisent et les changements de cap se multiplient sous l’influence de marchés qui se reconfigurent de plus en plus vite et qui sont difficiles à maîtriser. Même une position dominante peut se transformer en quelques années voire en quelques mois en une position d’outsider. Les exemples sont multiples à l’aube du XXIème siècle. Tout cela demande d’ailleurs de l’agilité en plus de la performance.

Voilà de bonnes raisons de penser à la simplicité. Parce qu’avoir la volonté d’agir avec simplicité est finalement indépendant du contexte, de la conjoncture et joue quoiqu’il en soit en faveur de la performance et de l’agilité. C’est jouer gagnant. La simplicité est source de sérénité. Elle rassure, elle sécurise, elle donne des moyens d’action, elle contribue à l’initiative, elle redonne le pouvoir d’action à l’homme sur les systèmes aussi complexes soient-ils.

Traiter de simplicité et en faire preuve n’est en soi pas simple ! C’est même tout simplement compliqué. D’où notre démarche d’aborder la simplicité en 9 fondamentaux. 9 fondamentaux qui s’inscrivent dans le sillage des 9 fondamentaux de la transformation de nos entreprises. Est-il bien raisonnable de penser que nous pouvons transformer nos entreprises avec simplicité, ou bien penser que nous pouvons rechercher l’excellence opérationnelle avec simplicité ?

Nous osons y croire et nous en sommes convaincus. Simplement, la simplicité n’est pas la simplification absolue. La simplicité c’est un état, une situation, une sensation, un ressenti, un mouvement… La simplicité est avant tout une affaire d’homme et l’homme en a besoin !
« La simplicité est la sophistication suprême »

[…]

Lire l’ouvrage complet

Autres Ouvrages disponibles

Les 9 fondamentaux de la concertation sociale

Le mode d’emploi opérationnel de la concertation sociale La concertation sociale est un enjeu majeur pour les entreprises. ETHICS Group porte cette assertion avec force et conviction non sans fondements. Nous en avons même identifié neuf pour appuyer cette nouvelle...

Les 9 fondamentaux de la transformation

Pourquoi oser la transformation au sein de nos entreprises aujourd’hui ? Nous constatons que les modifications du système macro-économique s’accélèrent considérablement sous l’effet des crises successives (immobilière, bancaire, financière) que nous vivons aujourd’hui...