L’intelligence sociale, la performance sociale, la responsabilité sociale, autant d’expressions qui insistent sur notre responsabilité collective et individuelle dans la construction de notre société. Un point de départ, redonner du sens et une vertu à la valeur travail…
L’intelligence sociale source de performance
La dimension sociale est aujourd’hui au cœur de la mutation de notre société et par voie de conséquence au cœur des entreprises. Que ce soit par crainte, par conviction, par obligation… toute entreprise est concernée par la « santé » sociale.
L’intelligence sociale se trouve propulsée au centre de l’entreprise de manière très sensible pour les moyennes et grandes entreprises, moins perceptible dans les plus petites mais aucune n’y échappe. La dynamique est issue de la société civile et dépasse largement le cadre de l’entreprise qui doit s’y investir.
• Mettre en place des moyens pour créer une responsabilité citoyenne de chaque acteur dans la construction de la relation sociale et de l’engagement vers autrui.
• Introduire des principes de communication et des modes d’expression qui renforce le dialogue social et l’intègre dans la vision stratégique de l’entreprise et dans son évolution. Un dialogue social d’anticipation, de responsabilisation et d’engagement collectif. Tout cela suggère un travail de fond sur la culture de l’entreprise et de ses parties prenantes.
L’intelligence sociale telle qu’exprimée ici ne répond à aucun conformisme ni à aucune obligation édictée par la loi ou le droit du travail. Elle relève d’abord d’une prise de conscience que nos systèmes sociaux, nos organisations hiérarchiques (voire même matricielles) et le style « traditionnel » de management sont à bout de souffle. Elle relève, ensuite, d’une volonté d’agir en conscience dans une dynamique responsable de construction d’un environnement social qui peut répondre aux nouvelles aspirations en respectant les valeurs de chacun. Faire confiance à la capacité des individus à construire un réseau de solidarité, de valeurs et d’entraide.
L’intelligence sociale devient le moteur de la gestion anticipée des impacts sociaux liés à la mise en mouvement de l’entreprise dans son fonctionnement interne, de la performance sociale de l’entreprise, du développement des hommes, de la cohérence entre vie professionnelle et personnelle, de la prévention des risques psychosociaux, de l’intégration des évolutions sociétales et des nouvelles génération, de la responsabilisation de chacun dans le développement de l’entreprise, de l’agilité de l’entreprise et de la mise en place de processus de concertation et de médiation efficace. Des concertations qui mettent en exergue l’intelligence sociale par le biais de l’engagement responsable de chacun dans la citoyenneté et dans une organisation recentrée sur l’activité, les compétences et le rôle de chaque acteur.
Aborder la dimension sociale dans l’entreprise, c’est aussi redonner au travail toute sa valeur en terme d’esthétique, de réalisation et d’utilité. L’art de bien faire, l’art de la perfection en pensant d’abord à la qualité de la réalisation. L’utilité pour donner du sens à l’action et respecter un certain code d’honneur. Sans cela, une véritable rupture intervient et génère du stress et des situations de désuétude. Perte de sens, perte de repère… dépression.
La valeur travail c’est également considérer qu’il faut apporter au collectif et à l’entreprise. Chacun doit savoir ce qu’il peut et doit apporter sans rester dans l’attente de ce qui peut lui être apporté.
Une équipe sportive prend du plaisir à jouer ensemble quand il y a une véritable entente, quand chacun apporte ses qualités au service de l’équipe, quand il y a une cohésion. Une équipe qui réussit, c’est une équipe qui a une âme, une équipe qui partage des valeurs, une équipe dans laquelle tout le monde se soutien, une équipe qui se respecte et qui cherche à faire toujours mieux. Avec un leadership et une volonté capable de relever tous les défis, l’équipe anticipe les situations de jeu, peaufine sa stratégie et recherche continûment à s’adapter et à dépasser le système de jeu adverse parce qu’elle a une ambition.
Simplicité et pragmatisme s’insèrent dans chacune des Simplicity box de cette catégorie avec des outils basés sur les nouvelles technologies pour développer le dialogue et la cohésion sociale

Autres Ouvrages disponibles

Les 9 fondamentaux de la concertation sociale

Le mode d’emploi opérationnel de la concertation sociale La concertation sociale est un enjeu majeur pour les entreprises. ETHICS Group porte cette assertion avec force et conviction non sans fondements. Nous en avons même identifié neuf pour appuyer cette nouvelle...

Les 9 fondamentaux de la simplicité

Pourquoi aborder la simplicité dans le sillage de la transformation de nos entreprises ? Nous évoluons dans des systèmes qui sont de plus en plus compliqués à appréhender par tous les individus que nous sommes. Que ce soit le système économique et financier, le...